Cityguide de Barcelone #2 (guide touristique)

barcelone2

Difficile de faire un compte-rendu de mon voyage à Barcelone, tant j’y ai vu de belles choses et fait d’extraordinaires découvertes. Barcelone est une ville réellement étonnante où l’on passe tour à tour de la plage, à son quartier médiéval, avant d’admirer ses bâtiments Art nouveau ou ses constructions ultramodernes. Pour moi, Barcelone est avant tout une ville d’art et de gastronomie, qui a la capacité de se renouveler sans cesse. Pour retrouver toutes mes adresses gourmandes, c’est par ici que cela se passe.

Les meilleurs souvenirs de mes différents séjours dans cette jolie ville :

  • déguster un bon mojito et des nachos avec vue sur la mer, après une agréable après-midi de plage à La Barceloneta
  • se balader le soir le long du vieux port, et dîner d’une paella ou de fruits de mer en regardant la mer au coucher du soleil
  • visiter le Palais de la Musique Catalane et rêver d’y revenir lors d’un concert
  • déguster des jus de fruits fraîchement pressés au marché de la Boqueria
  • se promener dans le quartier d’El Born, visiter le musée Picasso juste avant sa fermeture avant d’aller dîner ou prendre un verre
  • visiter le parc Güell et admirer la ville assise sur les bancs sinueux recouverts de céramique
  • découvrir le quartier d’El Raval, avec ses boutiques de mode (dont beaucoup de vintage), admirer les skateurs devant le MACBA et boire une bière dans la cour ensoleillée du musée

Il y a beaucoup de choses que je n’ai malheureusement pas eu le temps de visiter, notamment Montjuic, Poble Sec ou prendre le train jusqu’à Sitges pour une journée de plage. Tout ceci n’est que partie remise, en attendant, voici une brève description des lieux touristiques de la ville. Pour mes adresses gourmandes, c’est par ici que cela se passe.

Le Barri Gotic est le cœur de la ville historique médiévale de Barcelone qui s’organise autour de la cathédrale. Après avoir rendu visite aux oies qui peuplent son cloître, n’hésitez pas à vous perdre dans les ruelles qui l’entourent, vous pourrez notamment découvrir des palais avec de très jolis patios. Posez-vous à l’ombre des palmiers de la Plaça Reial pour prendre un verre et reposer vos jambes.

Le modernisme, branche espagnole de l’Art Nouveau, est surtout représenté dans le quartier de l’Eixample, dont le nom signifie extension en catalan et qui a été réalisé dans la seconde moitié du XIXème siècle. Antoni Gaudí est bien évidemment l’architecte moderniste le plus connu, et ses réalisations sont devenues les plus beaux symboles de la ville.
Commençons notre ballade par le Palais Güell qui se situe tout près des Ramblas, puis remontons cette fameuse avenue et traversons la place de Catalogne pour arriver sur le Passeig de Gracia, artère qui concentre un grand nombre d’immeubles modernistes. Au lieu de contempler les vitrines des boutiques de luxe, levez les yeux vers le ciel pour admirer les toits ou les fenêtres des immeubles modernistes qui mettent en avant des courbes gracieuses, des ornements décoratifs ou encore des cheminées extravagantes. Vous rencontrerez tout d’abord sur votre chemin la Manzana de la Discordia, succession de trois œuvres des trois principaux architectes catalans : La Casa Lleó Morera de Lluís Domènech i Montaner, La Casa Batlló d’Antoni Gaudí, et La Casa Ametller de Josep Puig i Cadafalch. La Casa Batlló est ma préférée, je trouve que c’est la plus romanesque avec son toit qui fait penser à un dragon.
En remontant l’avenue, vous trouverez un peu plus loin sur le trottoir opposé La Pedrera ou Casa Mila, autre réalisation magistrale de Gaudí.
Si vous êtes assez courageux, vous pourrez de là rejoindre la Sagrada Familia (environ 20 minutes de marche), l’œuvre titanesque et inachevée de Gaudí (on pense qu’elle sera achevée vers 2026).

Bien que pris d’assaut par les touristes, le Parc Güell est un havre de paix au milieu du tumulte barcelonais, où l’œuvre de Gaudi s’intègre harmonieusement à la nature. Lors de mon premier séjour à Barcelone, l’entrée du parc était gratuite, elle est dorénavant payante et vous devrez patienter si vous n’avez pas réservé à l’avance vos places. Vous pouvez toujours visiter gratuitement une partie du parc mais ne pourrez pas accéder aux parties les plus intéressantes.

En redescendant vers le centre ville, n’hésitez pas à vous promener dans le quartier de Gracia (métro Fontana). J’aime beaucoup ce quartier, qui fait penser à un village, c’est un quartier très jeune et vivant avec de nombreuses places où boire un verre ou se restaurer (Plaza de la Revolució, Plaza del Sol, Plaza de la Virreina), ainsi que des galeries d’art ou de jolies boutiques de vêtements.

Construit par l’architecte moderniste Lluis Domenech i Montaner, le Palais de la Musique Catalane est certainement l’une des plus belles salles de concert du monde, ou tout du moins l’une des plus étonnantes. J’ai eu un véritable coup de cœur pour ce monument, que je considère comme le plus beau de Barcelone. Même si vous n’êtes pas admirateur de l’Art nouveau, cette salle de concert ne pourra vous laisser indifférent.
Infos pratiques : c/ palau de la Musica, 4-6. Le Palais ne peut se visiter que par des visites guidées qui durent 50 min et ont lieu toutes les ½ heures en catalan, castillan ou anglais. La visite guidée coûte 12€ mais je vous la conseille vivement (il est préférable de la réserver à l’avance).

Le marché de la Boqueria est un régal pour les yeux et les papilles. Tout vous fera envie tant les étales regorgent de magnifiques fruits colorés ou de jambons appétissants. Arrêtez-vous quelques instants pour y déguster un jus de fruits frais, une salade de fruits exotiques ou un sandwich au jambon.
Infos pratiques : le marché est ouvert de 8h à 20h30, entrée au niveau du n°91 de la Rambla

Le musée Picasso est situé dans le quartier d’El Born ; cinq palais médiévaux ont été reliés pour construire ce musée. Le musée est organisé de manière chronologique, avec de nombreuses explications sur la vie de l’artiste. Son principal intérêt est de présenter une collection importante des premières œuvres de l’artiste. Ce musée montre également les liens étroits qu’a entretenus l’artiste avec la ville de Barcelone et offre beaucoup de ses variations sur Les Ménines de Vélazquez. On pourra cependant regretter qu’une grande partie de la vie de Picasso ne soit pas présentée dans ce musée, de 1917 à 1957.
Infos pratiques : c/Montcada, 12-14. Le musée est ouvert jusqu’à 20h00, un bon plan pour éviter la foule. 

Après avoir visité  le musée, dirigez-vous vers le Passeig del Born, quartier très vivant le soir, pour dîner ou boire un verre.

N’hésitez pas à vous éloigner de La Rambla, qui est un repère à touristes, pour découvrir le quartier d’El Raval, délaissé à tort par les guides touristiques. Perdez-vous dans ses ruelles pour découvrir de chouettes boutiques dont de nombreuses adresses vintage. Arrêtez-vous au MACBA et allez boire un verre dans le café situant dans la cour intérieure, pour admirer la fresque de Keith Haring.

Et bien évidemment, n’oubliez pas d’aller vous balader le long du port et si le temps le permet, allez faire un peu de bronzette sur la plage de la Barceloneta.

Si vous ne connaissiez pas Barcelone, j’espère que je vous aurais donné envie d’aller y passer un week-end. Envie de découvrir d’autres villes, n’hésitez pas à aller consulter mes autres cityguides.

3 thoughts on “Cityguide de Barcelone #2 (guide touristique)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s